Forum du Site Mascoo
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les cavaliers mascooteurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
copinechipie
ANIMACTIV
ANIMACTIV
avatar

Féminin
Age : 41
Localisation : Ailleurs...
Emploi/loisirs : Equitation, fabrication de bijoux et éléments de décoration, lecture, musique (liste non exhaustive)
Humeur : Excellente ! :-)
Date d'inscription : 07/02/2008

MessageSujet: Les cavaliers mascooteurs   Jeu 3 Sep 2009 - 9:52

Rappel du premier message :

Alors, vu que la communauté des cavaliers mascooteurs semblent s'agrandir, on a décidé, avec Mediavart, d'ouvrir un nouveau fil pour parler de notre passion. Ici, on parle de chevaux, de nos aventures, de notre passion, quoi ! alien

Je commence :

J'ai la chance d'avoir mes chevaux à la maison. J'ai quatre équidés que je me ferai un plaisir de vous présenter. Il faut que j'ouvre un disque dur externe pour accéder aux photos, donc les photos ça sera pour un autre jour...

Mais je vais vous dire ce que je fais, là

J'ai commencé en équitation classique et je me suis pris un nombre incalculable de gamelles. Je ne me suis fait mal qu'une fois : fracture du nez et perte de connaissance, cependant, pourtant je crois que c'était spectaculaire à chaque chute ! J'étais devenue une attraction !

Et puis, j'ai été paralysée à cheval alors j'ai rencontré Roxane (où es-tu ?) qui est instructeure diplômée du Québec (SVP ) et m'a aidée à surmonter ma peur ! Ils sont très pédagogues au Québec car j'ai eu l'occasion de faire des stages avec l'instructeure qui a formé Roxane (Nath, peut-être que tu la connais, il s'agit de Lyne Laforme, une super-nana ! ).

Et voilà que j'ai embrassé ainsi cette superbe discipline qu'on appelle l'équitation western !

Mon cheval, Pirate, s'est donc aussi reconverti pour son plus grand bonheur, je crois.

L'équitation classique est issue de l'armée.
L'équitation western est une équitation de travail. La philosophie en est donc différente et convient bien à ma conception du cheval, de l'équitation et de ce que je veux faire : surtout de la balade.

Nous montons sans mains et jambes, pratiquement, c'est à dire que nous donnons toujours un ordre bref et tant que le cheval obéit et reste dans ce que nous avons demandé, nous ne demandons rien d'autre et relâchons tout : jambes loin du cheval et rênes longues (oui oui, même au galop et j'avoue qu'au début, c'est un peu déconcertant, mais sa fonctionne très bien)

On fait principalement du dressage car les chevaux doivent savoir faire un tas de choses : on doit ouvrir des barrières, les refermer, par exemple, et ça sans que les vaches s'échappent et aussi on doit avoir des chevaux capables de se sortir de toutes les situations ! Smile

Voilà. Si vous avez des questions, j'y répondrai et parlez-moi de ce que vous faites et des chevaux que vous montez ! Smile


_________________
Appelez-moi Katelyne, Kate, Katy, Kat... Vous gênez pas ! :-)

"Apprenez, mon bon monsieur, que tout flatteur vit aux dépens de ceux qui l'écoutent." (Jean de La Fontaine)
Revenir en haut Aller en bas
http://au-pays-de-katelyne.over-blog.com

AuteurMessage
roxane8500
Mascooteur appliqué
Mascooteur appliqué
avatar

Féminin
Age : 50
Localisation : liancourt (60)
Emploi/loisirs : emploi gantière/sellier/loisir équitation et créatif
Humeur : excellente
Date d'inscription : 18/05/2008

MessageSujet: Re: Les cavaliers mascooteurs   Dim 1 Nov 2009 - 21:01

t'inquiète, je ne me sentais pas forcément visée par tes propos sur le partage du cheval... Mais je voulais simplement dire qu'il peut-être normal de ne pas vouloir le laisser à d'autres. Notamment pour le saccage d'années de travail mais aussi par manque de confiance des méthodes "privées" des cavaliers de niveau plus élevé que le mien.
J'ai souffert de ma jalousie lorsque j'étais contrainte par mon employeur de prêter mon cheval aux clients. ça n'a pas duré car le poney de l'époque avait un caractère exclusif et choisissait lui-même a qui accorder confiance et gentillesse. Les autres ou il les jetait en moins d'une demi-heure ou ils n'avait même pas l'occasion de l'aborder pour le préparer. C'était une vraie teigne, il mordait, bottait, chargeait... Embarquait, vidait... Mais je m'entendait merveilleusement bien avec lui.
Aujourd'hui je ne souffre plus de ma jalousie et j'arrive à laisser essayer Django un petit quart d'heure à ceux de mes élèves qui l'ont mérité.
Je sais par expérience (ma spécialité est de reprendre des chevaux soit disant difficiles) que certains cavaliers feraient mieux de laisser monter leur bête par des plus expérimentés qu'eux....
Ta chute avec Aglaé me rappelle une des seule qu'a fait mon frère avec une ponette: un galop dans les même condition et un fossé caché par les herbes hautes. un bras cassé pour le frangin et des vertèbres en vrac pour la ponette inmontable pendant presqu'un an...
Revenir en haut Aller en bas
http://gscuir.monsite.orange.fr/
medievart
Mascooteur débutant
Mascooteur débutant
avatar

Masculin
Age : 64
Localisation : Aquitaine Lot et Garonne
Emploi/loisirs : je pratique l'histoire médiévale, l'équitation, l'attelage, la philo hédoniste, la lecture, la gastronomie et l'amitié
Humeur : Memento vivere
Date d'inscription : 16/04/2009

MessageSujet: des gamelles, des bidons et encore des gamelles   Lun 2 Nov 2009 - 1:00

Effectivement, je me rends bien compte que j'ai quand même eu beaucoup de chance, peu de chutes, mais toutes assez sévères tout au moins pour leur côté spectaculaire, mais toujours sans aucun bobo ou presque...

Je suis en tout cas bien conscient que d'autres se sont fait très mal sur des chutes bien plus banales, il suffit pour cela d'un mauvais caillou au mauvais endroit et ce peut être la catastrophe...

Dans le compte, j'ai excepté bien évidemment toutes les chutes volontaires, en spectacle par exemple, parce qu'alors je ne peux en tenir le compte... Sinon parmi les plus idiotes et celle du reste où je me suis fait le plus mal, je n'en suis d'ailleurs pas très fier car elle est de mon fait entièrement: lors d'un salon au Bourget, il y a là encore bien des années, on viens me réveiller dans mon fourgon un matin pour une prestation improvisée... La télé était venue pour faire quelques images de publicité et nous devions être prêts d'ici un petit quart d'heure montre en main...

Ce serait aujourd'hui, je refuserais tout net. D'autant que la télé ça va merci, j'en ai fait assez... Donc d'accord pour des trucs sympas et bien préparés, mais les impros de complaisance je les laisse volontiers à ceux qui en rêvent... Donc, nous voilà en selle, avec des chevaux à jeun, à peine réveillés eux aussi et qui ont été préparés, pansés, sellés et caparaçonnés par d'autres le temps que nous même nous nous costumassions. Or, s'il y a bien une chose dont j'ai horreur, c'est de ne pas préparer moi-même mon cheval. C'est le moment intime de la prise de contact, de vérifier pour moi qu'il est bien et en état de travailler et pour lui de jauger qui il va devoir accepter de recevoir sur le dos. La moindre des politesse est de se présenter mutuellement.

Donc nous voilà en piste dont il manquait d'ailleurs une partie, les camions de sable n'ayant pas encore tout livré et une partie de la carrière étant encore en béton apparent...

Exercice à la lance, premier départ, sans échauffement bien sûr, je sens le cheval se déporter sur la droite et je ne peux rien faire, le poids du corps, la jambe, l'effet de rêne il s'en tamponne...

Toutes les conditions étaient réunies pour le pire. Donc, face caméra, plein cadre, j'ai voulu à tout prix aller là où le cheval n'avait visiblement pas envie d'aller et bien évidemment j'y suis allé... Mais tout seul... Je me suis ramassé l'une des plus belles gamelles de ma vie, en plan large, à 3 mètres face caméra bien sûr, autant faire ça bien, et allons y pour le fun, juste sur la partie béton...

Epaule démise, je ne pouvais même plus me coiffer pendant une semaine (j'ai toulours eu les cheveux très longs), plus question de monter à cheval durant le salon qui commençait le lendemain, la totale. Mais bon, ça m'a appris, je n'ai jamais recommencé cette bêtise, que j'avais d'ailleurs commise quelques années auparavant dans d'autres conditions mais j'étais alors bien plus jeune et c'était seulement pour faire plaisir à la famille qui avait voulu me voir voltiger après un bon repas dominical... Même motif, même punition, éjection rapide et sans bavure. J'aurais dû m'en souvenir au Bourget...

C'est peut-être aussi pour ça que je n'ai eu que très peu de gamelles, je suis de nature autodidacte et heautontimoroumenos; j'apprends très vite et en principe je tire les leçons de mes erreurs. Pourtant j'ai commencé dans de bien mauvaises conditions, j'ai acheté ma première jument à 17 ans, alors que je n'y connaissais rien, je savais à peine de quel côté étaient la tête et la queue...

Donc sans leçons, sans selle, (trop cher pour ma bourse) j'ai chevauché longtemps au pas et au petit trop, avec seulement un filet. N'allant pas très vite, je n'avais pas besoin de me cramponner à la bouche comme la plupart des débutants, laé crinière était bien suffisante pour ça et j'ai donc acquis une main assez douce. Surtout que j'ai commencé et disant hue et ho pour faire marcher et arrêter le moteur et pour tourner je tirais légèrement d'un côté ou de l'autre...

J'ai parcouru la campagne ainsi par monts et par vaux, Aglaée était de nature complaisante et j'ai acquis un équilibre naturel ainsi qu'une bonne appréciation des mouvements musculaires du cheval. Bref ce qui à d'autres coûte "la peau du cul" dans des club sélects, à moi cela ne m'a coûté que de me le faire bien convenablement "masser".

Ma première selle venait tout droit du marché aux puces. Une selle d'arme, d'officier s'il vous plait de 1914 et dure comme du bois... (Je l'ai toujours, mais ne m'en sert plus)... Mais cela n'était pas son principal défaut, car côté fondement, j'étais bétonné du cul (si je puis me permettre). Non, son vrai défaut est qu'elle était vraiment très haute et que je me trouvais à des kilomètres au dessus du cheval... Pas bon tout ça, adieu les sensations que je connaissais bien... Mais cela m'a appris à trouver d'autres repères. Mes premières randos dont celle de la jolie gamelle près de Vienne, c'était avec cette selle... Ah les militaires, toujours au dessus de tout...

J'ai eu la très grande chance de faire mon temps militaire obligatoire à Tahiti où je me suis aussitôt acoquiné avec le centre Hippique de Pirae où sévissait un instructeur qui m'a admirablement bien repris en main, me faisant prendre conscience de tous les menus défauts accumulés et m'ouvrant des perspectives insoupçonnables vers la voie royale... Le tout en échange de menus services pendant mes nombreux temps libres, car bien évidemment je faisais partie des bidasses démunis...

Rendu à la vie civile, j'ai acheté un vrai cheval, entier, de la bombe à ressort... et puis les années ont passé...

En revanche, je n'ai jamais accepté qu'aucun cheval ne me manquât de respect... Pas plus que je ne lui en manquasse jamais moi-même. Les chevaux qui tapent, mordent ou opposent un caractère agressif et répété à ma douceur sans aucun motif autre que leur mauvaise éducation mesurent très vite qu'elle peut se muer en autoritarisme convainquant... Ils sont plus gros et plus forts, mais je suis plus intelligent... le côté enfonceur de portes ouverte de ceux que j'appelle les chuchoteurs, la nouvelle mode de l'éthologie, ça va pour la plupart des cas normaux, mais avec les caractériels, il n'y a que trois solutions: c'est lui ou moi pour les deux premières et la troisième, c'est que le cheval n'est bon qu'à faire de la colle pour les timbres.

Je tiens le même raisonnement pour tous les animaux dont on est responsable, surtout ceux pouvant présenter un danger pour d'autres. Je laisse mes chats tranquille, ils font absolument ce qu'ils veulent (dehors) à la maison il y a des interdits de territoire. Mais j'ai depuis un peu plus de deux ans un chien qui a l'inconvénient du délit de sale gueule (légèrement molossoïde). Croisement entre une malamute et un Dogo Canario qui fait actuellement ses bons 50 kg.

Ces bestiaux là restent bébé jusqu'à environ trois ans et demi, donc, surveillance et autorité, il ne doit jamais prendre la main. C'est un amour qui me suit partout, obéissant aux ordres simples, marchant au pied et s'arrêtant assis pour traverser la route, qui vient assez bien au rappel (en insistant encore un peu mais ça progresse), mais surtout il est sans aucune agressivité, doux comme un agneau et acceptant tout le monde, humains et animaux. Je considère qu'il est assez dissuasif, il n'a pas en plus besoin d'être méchant. Le monde autour de nous est assez méchant sans qu'il soit besoin d'en remettre une couche.

Allons-y pour la citation qui illustre le propos du jour:

Nihil est in intellectu, quod non prius fuerit sensu.

et la traduc qui va avec:

Rien n'est dans l'intelligence qui n'ait pas d'abord été dans les sens.

La bise à toute et à tous,

Daniel.


Revenir en haut Aller en bas
http://www.mascoo.com/boutiques/12168-M%C3%A9di%C3%A9v%27art.htm
Tout Simplement Varié
Grand mascooteur
Grand mascooteur
avatar

Féminin
Age : 68
Localisation : Châlons en Champagne
Emploi/loisirs : Lecture, musique, expos, ecrire, ballades, photos
Humeur : Enjouée le plus souvent. Ne supporte pas le mensonge, l'injustice, les rumeurs, la xénophobie
Date d'inscription : 02/03/2008

MessageSujet: Re: Les cavaliers mascooteurs   Lun 2 Nov 2009 - 9:10

Merci Daniel pour tes récits chevaleresques passionnants . . . et pas rire du tout pour tes gamelles

Passe une douce semaine
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mascoo.com/boutiques/11748-Tout-Simplement-Varié.html
copinechipie
ANIMACTIV
ANIMACTIV
avatar

Féminin
Age : 41
Localisation : Ailleurs...
Emploi/loisirs : Equitation, fabrication de bijoux et éléments de décoration, lecture, musique (liste non exhaustive)
Humeur : Excellente ! :-)
Date d'inscription : 07/02/2008

MessageSujet: Re: Les cavaliers mascooteurs   Mar 3 Nov 2009 - 12:26

Ah ben moi, les gamelles m'ont fait mourir de rire ! Même si la dernière a fait mal...
Ca doit tenir dans le ton du récit ! Smile

Sinon, Roxane m'a prêté son cheval deux fois ! :-)
Et la seconde fois, je l'ai couché ! mdr

Et je sais que je faisais partie des rares privilégié qui ont eu droit d'essayer le cheval de l'instructeure. Mais j'avoue que j'ai eu des sensations jusque là inconnues, notamment dans le poids du corps.

Bon, vous m'avez donné envie de monter mon cheval, mais là, il pleut...

_________________
Appelez-moi Katelyne, Kate, Katy, Kat... Vous gênez pas ! :-)

"Apprenez, mon bon monsieur, que tout flatteur vit aux dépens de ceux qui l'écoutent." (Jean de La Fontaine)
Revenir en haut Aller en bas
http://au-pays-de-katelyne.over-blog.com
roxane8500
Mascooteur appliqué
Mascooteur appliqué
avatar

Féminin
Age : 50
Localisation : liancourt (60)
Emploi/loisirs : emploi gantière/sellier/loisir équitation et créatif
Humeur : excellente
Date d'inscription : 18/05/2008

MessageSujet: Re: Les cavaliers mascooteurs   Ven 6 Nov 2009 - 21:50

Pff, toujours un prétexte pour ne pas monter... mais c'est vrai que mardi il pleuvait! Par contre il faisait beau lundi... Nina et moi sommes sorties en forêt.
Revenir en haut Aller en bas
http://gscuir.monsite.orange.fr/
copinechipie
ANIMACTIV
ANIMACTIV
avatar

Féminin
Age : 41
Localisation : Ailleurs...
Emploi/loisirs : Equitation, fabrication de bijoux et éléments de décoration, lecture, musique (liste non exhaustive)
Humeur : Excellente ! :-)
Date d'inscription : 07/02/2008

MessageSujet: Re: Les cavaliers mascooteurs   Sam 7 Nov 2009 - 9:32

Faudrait qu'on se refasse une petite sortie...
J'ai du mal à sortir seule... Sad


_________________
Appelez-moi Katelyne, Kate, Katy, Kat... Vous gênez pas ! :-)

"Apprenez, mon bon monsieur, que tout flatteur vit aux dépens de ceux qui l'écoutent." (Jean de La Fontaine)
Revenir en haut Aller en bas
http://au-pays-de-katelyne.over-blog.com
medievart
Mascooteur débutant
Mascooteur débutant
avatar

Masculin
Age : 64
Localisation : Aquitaine Lot et Garonne
Emploi/loisirs : je pratique l'histoire médiévale, l'équitation, l'attelage, la philo hédoniste, la lecture, la gastronomie et l'amitié
Humeur : Memento vivere
Date d'inscription : 16/04/2009

MessageSujet: Encore une petite aventure...   Dim 8 Nov 2009 - 19:42

Je vois qu'il y en a qui se connaissent en dehors du forum... Le bonjour à tous,


En début d’année, j’ai eu l’occasion de faire partie de la figuration lors du tournage de la nouvelle version de Cartouche qui sera diffusée en deux épisodes entre les fêtes sur Antenne 2.

Mon cascadeur de fils étant en charge de constituer une équipe de figurants équestre m’a proposé d’en être, ce que j’ai bien sûr accepté avec enthousiasme pour peu que l’on ne me demandât pas de prouesses au delà de mes possibilités.

Comme je l’ai déjà dit, aujourd’hui je laisse volontiers les acrobaties aux plus jeunes, mais tant qu’il ne s’agit que de pousser le galop en tirant des coups de pétoires dans tous les sens je veux bien être de la fête.

Je me présentai donc au casting où j’ai eu confirmation que j’avais bien une tête de bandit de grand chemin. Cela a donc quand même quelques avantages puisque j’ai obtenu une douzaine de dates dont quelques nocturnes réparties sur février et mars.

Je passerai les détails, mais grosso modo il s’agissait effectivement d’attaques de camps de soldats (ce qui réjouit toujours l’anarchiste que je suis même si c’est du cinoche), d’attaque de convois d’or, de coups de mains et dans l’intervalle de s’empiffrer de gigots et poulets rôtis en rigolant autour du feu dans la caverne repaire de la bande.

Galopades, coups de mains, coups de pétoires, coups d’épées, coups de rouge, tout ça me sied à merveille et me va fort bien au teint.

Il y eut aussi quelques enterrements dans les bois de compagnons malchanceux, après qu’ils eurent trépassé dans d’horribles souffrances mais entourés de leurs amis… La larmichette à l’image et le fou rire hors champ, au total de très bons souvenirs dans des décors naturels somptueux, répartis en Gironde et en Dordogne.

Ajoutez à tout ça des costumes et accessoires de première, on se prenait tous pour Johnny Deep dans Pirate des Caraïbes…

J’ai eu l’occasion de participer à plusieurs tournages à divers titres mais le plus souvent comme technicien, et j’avoue que là en figurant je me suis plutôt amusé. Galoper en bande par monts et par vaux filmés d’hélicoptère, ça je n’avais jamais fait.

Donc je vous raconte tout ça parce qu’hier après midi j’ai été invité à une avant première sur grand écran et j’ai pu voir ce que ça donne en vrai une fois fini. Et bien je ne suis pas déçu, c’est très réussi même si je trouve les dialogues « un peu banlieue » je me fais une raison. C’est le mal du siècle et je suis peut-être un peu trop difficile sur ce plan là… D’autant qu’il faut quand même que ce soit grand public alors le côté « Zorro du neuf trois » pourquoi pas…

J’exagère quand même un peu, mais quelques tournures de langue un peu plus soutenues n’eussent pas été à négliger. L’époque du film en tout cas est celle du beau parler, la référence cinématographique en l’occurrence est le magnifique « Que la fête commence » de Bertrand Tavernier que je revois régulièrement avec toujours autant de plaisir. La série des enquêtes du Commissaire Le Floch est également très agréable sur le plan des dialogues, on sent le travail de recherche et le plaisir à peaufiner le verbe.

Bref, j’ai passé un très agréable après-midi avec en prime l’occasion de retrouver des copains de tournage et même le plaisir d’en croiser d’autres dont d’ignorais qu’ils en fissent également partie, nos dates de tournages étant différentes nous ne nous y croisâmes pas.

Parmi les bons souvenirs, je peux citer une mémorable soirée de février, dans le décor du camp des soldats, alors que nous attendions notre heure de passer à l’action et pendant qu’il se tournait des scènes de comédie non loin, ce qui nous obligeait à un silence quasi absolu…

Nous étions là une bonne cinquantaine, voire plus, brigands et soldats mélangés dans la grande fraternité des gelés debout à battre la semelle de nos bottes boueuses autour d’un bon feu et de braseros revigorants. Nous ne devions donc pas faire de bruit et c’est justement dans ces moments là qu’interviennent les pitres les plus drôles, les raconteurs de blagues à vois basse qui nous torturent les zygomatiques en nous assenant les histoires les plus crevantes les unes derrières les autres sans que nous puissions laisser éclater le rire salutaire ni reprendre souffle.

En tout cas j’en ai rapporté quelques histoires que je diffuse de temps en temps sur le fil des discussions pour le fun et le délire, mais je vous assure que si vous aviez l’occasion de les entendre dans une ambiance où la discrétion est de mise, vous auriez autant de mal que j’en ai eu moi-même à ne pas vous pisser dessus. D’autant que sur ce plan là, les costumes et tout le fourniment qui allait avec ne nous laissait que peu de possibilité pour l’épanchement consécutif à l’hilarité.

Chaque fois que l’on entendait « coupez » c’était l’explosion libératoire de tout ce trop plein de rires accumulés, mais très vite à nouveau rechargé sous la contrainte du nouveau « Silence ça tourne »…

Ah que de bravoure il nous a fallu faire preuve pour ne pas céder sous les hoquets, le diaphragme bloqué, le nez pincé entre les doigts pour contenir une pression interne très nettement supérieure à la pression atmosphérique. Heureusement que quelques instants plus tard, nous devions évacuer ce stress dans une embuscade pétaradante, vociférant dans l’odeur de la poudre qui flottait encore longtemps après chaque prise sur le champ de bataille.

Mais en fait, les vrais braves, les vrais héros de cette histoire vous ne le devineriez pas, c’est pourquoi je vais vous révéler le fait afin que vous ayez une petite pensée pour eux…

Ce sont les morts… Ceux qui désignés dès le départ pour faire partie des sacrifiés qui devraient tomber au sol pendant l’assaut, tomber dans l’herbe humide devenue rapidement boue gelée après que nous eussions bien piétiné le terrain au bout de plusieurs prises consécutives…

Et pour eux le pire était à venir… Non seulement ils devaient tomber et se vautrer sur le sol gelé d'une nuit de février par temps humide, mais ils devaient en plus rester ainsi de longues heures sans bouger… toujours à la même place… Dans la même position… Autant vous dire que celui qui n’a pas eu la présence d’esprit de se choisir une position confortable ou qui a eu la malencontreuse idée de se mettre dans une position saugrenue ne pouvait plus que s’en mordre les doigts… Car après la bataille, il y a les scènes de comédie dans le décor d’après bataille… Avec les morts en place… Ceux là n’ont assurément pas volé leur cachet de figurants. D’autant que c’est aussi parfois le dernier s’ils sont reconnaissables à l’écran, ils ne peuvent plus intervenir dans une autre scène comme bien vivants… Sauf bien sûr pour des scènes tournées après et se passant antérieurement.

Donc, sans aller jusqu’à la minute de silence, ayons malgré tout une pensée émue pour leur enthousiasme à jouer la comédie jusqu’au bout. Tiens, c’est une idée ça, pourquoi ne lancerions-nous pas une souscription pour ériger un monument au figurant inconnu ? Pour honorer l’abnégation volontariste de ces milliers de sans-grade tombés au champ des amateurs, fauchés dans la fleur de leur talent naissant…

Bon assez déliré, je vous en ai parlé car j’ai bien aimé le résultat, et cela indépendamment de ma très modeste participation car je vous assure que je n’ai pas toujours apprécié les prestations auxquelles il m’est arrivé de participer, mais alors dans ce cas je n’en parle même pas…) Donc j’espère vous avoir donné l’envie de le voir lors de sa diffusion en principe entre les fêtes, c’est pour bientôt, ne manquez pas de me faire vos commentaires.



La petite citation pour respecter la tradition :

Contentus suis rebus esse maximae sunt divitiae.

Etre content de son sort, c’est là la plus grande richesse.



Avant de retourner à mes occupations, à propos de tournure de langue, j’ai ouvert un petit fil dans la section « le coin des discussions », il ne s’agit bien sûr que d’un jeu tout ce qu’il y a de superficiel, juste pour s’éclater à s’essayer dans le tricot du verbiage (au sens strictement littéral, donc parfaitement inutile), un verbe à l’endroit et un verbe à l’envers, une autre manière d’envisager le fun et le délire en quelque sorte.

Mais apparemment je n’ai pas encore fait d’émule… timidité ? manque d’assurance ? il ne faut pas, c’est vraiment un jeu d’esprit qui lorsqu’on commence à le maîtriser un peu enrichit vraiment et ouvre des perspectives inattendues et en tout cas amusantes. Et puis rassurez-vous, je ne suis pas non plus à l’abri de faire un cuir, j’ai d’ailleurs repéré dans mes posts passés des passages que j’aurais mieux fait de relire avant de valider… Mais tant pis…


Allez, portez-vous bien et à la prochaine fois…
La bise à toutes et à tous,

Daniel
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mascoo.com/boutiques/12168-M%C3%A9di%C3%A9v%27art.htm
Tout Simplement Varié
Grand mascooteur
Grand mascooteur
avatar

Féminin
Age : 68
Localisation : Châlons en Champagne
Emploi/loisirs : Lecture, musique, expos, ecrire, ballades, photos
Humeur : Enjouée le plus souvent. Ne supporte pas le mensonge, l'injustice, les rumeurs, la xénophobie
Date d'inscription : 02/03/2008

MessageSujet: Re: Les cavaliers mascooteurs   Dim 8 Nov 2009 - 20:10

Bonsoir Daniel

C'est un réel bonheur de te lire. Je guetterai le film ou plutôt : tu serais adorable d'en préciser la date de diffusion parce que je ne sais même pas si j'arrive encore à allumer mon téléviseur . . . enfin oui, peut-être, puisque j'ai écarquillé mes quinquets sur la finale de Khô Lanta

Je vais aller voir si je trouve le fil que tu as ouvert.

Douce soirée à toi


Dernière édition par Tout Simplement Varié le Lun 9 Nov 2009 - 17:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mascoo.com/boutiques/11748-Tout-Simplement-Varié.html
medievart
Mascooteur débutant
Mascooteur débutant
avatar

Masculin
Age : 64
Localisation : Aquitaine Lot et Garonne
Emploi/loisirs : je pratique l'histoire médiévale, l'équitation, l'attelage, la philo hédoniste, la lecture, la gastronomie et l'amitié
Humeur : Memento vivere
Date d'inscription : 16/04/2009

MessageSujet: Cartouche le brigand magnifique.   Lun 9 Nov 2009 - 1:47

Je ne connais pas la date exacte de diffusion, j'ai seulement entendu dire qu'il était programmé pour la fin 2009 ou début 2010, vraisemblablement entre les fêtes aux dernières nouvelles.

Je pense que tu auras plus d'infos en allant voir sur GOOOOOGGLLEE avec le titre exact de la série: "Cartouche le brigand magnifique".


Merci d'être allé voir sur le fil que j'ai tenté sur le style, pour moi le pire mot du vocabulaire est "compétition", on l'accommode à toutes les sauces politiques et économiques, on va même jusqu'à lui donner un sens dévoyé pour justifier un darwinisme social aberrant, aussi je lui préfère de loin le mot "coopération" et par extension "conjugaison" qui peut aussi se décliner vers une acception conviviale par la conjugaison justement de nos efforts pour une meilleure communication, ça n'est pas en simplifiant tout outrancièrement que la complexité se comprend mieux.

La bise à toute et à tous,
Daniel
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mascoo.com/boutiques/12168-M%C3%A9di%C3%A9v%27art.htm
copinechipie
ANIMACTIV
ANIMACTIV
avatar

Féminin
Age : 41
Localisation : Ailleurs...
Emploi/loisirs : Equitation, fabrication de bijoux et éléments de décoration, lecture, musique (liste non exhaustive)
Humeur : Excellente ! :-)
Date d'inscription : 07/02/2008

MessageSujet: Re: Les cavaliers mascooteurs   Lun 9 Nov 2009 - 12:25

J'ai entendu une publicité pour ce film sur une radio... belge, hier ! J'ai en mémoire la version antérieure (c'était Gérard Philippe, je pense, dans le rôle de Cartouche). Ma foi, tu m'as donné envie de le voir, alors que je ne regarde plus la télévision depuis de longues années ! Smile

Mais là, nous sommes un peu hors sujet. Je te propose d'ouvrir un fil spécial pour tes souvenirs de spectacles divers et variés et je vais regarder le fil dont tu parles (il a dû m'échapper).

_________________
Appelez-moi Katelyne, Kate, Katy, Kat... Vous gênez pas ! :-)

"Apprenez, mon bon monsieur, que tout flatteur vit aux dépens de ceux qui l'écoutent." (Jean de La Fontaine)
Revenir en haut Aller en bas
http://au-pays-de-katelyne.over-blog.com
medievart
Mascooteur débutant
Mascooteur débutant
avatar

Masculin
Age : 64
Localisation : Aquitaine Lot et Garonne
Emploi/loisirs : je pratique l'histoire médiévale, l'équitation, l'attelage, la philo hédoniste, la lecture, la gastronomie et l'amitié
Humeur : Memento vivere
Date d'inscription : 16/04/2009

MessageSujet: Re: Les cavaliers mascooteurs   Lun 9 Nov 2009 - 14:01

Bonjour Kate-Chipie,

et non ça n'était pas le beau Gérard Philippe, c'était notre Bebel national, toc toc badaboum!

D'ailleurs c'était loin d'être son meilleur rôle mais comme tu dis, ça n'est pas le lieu pour la critique ciné...

En revanche, si j'ai parlé de ça dans le fil c'est parce qu'il était question de figuration équestre, on ne va quand même pas ouvrir un truc rien que pour ça? En tout cas si tu le vois tu verras que ça galope "à donf " comme on dit maintenant...

Et puis les occasions de galoper en costume régence ça n'arrive plus si souvent aujourd'hui, en tout cas dans mes randos je n'ai jamais croisé de brigands habillés à la Johnny Deep, alors je voulais juste vous faire part du plaisir que ça procure en surcroit.

J'adore l'équitation classique, mais ne compte pas sur moi pour poster sur ce sujet, il y a déjà plein de sites qui en parlent, je préfère trop les marges pour rester dans les clous...

Allez, c'est pas tout ça mais je suis au boulot... Alors à bientôt, et bonne journée à toi,

et des bises bien sûr...
Daniel
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mascoo.com/boutiques/12168-M%C3%A9di%C3%A9v%27art.htm
copinechipie
ANIMACTIV
ANIMACTIV
avatar

Féminin
Age : 41
Localisation : Ailleurs...
Emploi/loisirs : Equitation, fabrication de bijoux et éléments de décoration, lecture, musique (liste non exhaustive)
Humeur : Excellente ! :-)
Date d'inscription : 07/02/2008

MessageSujet: Re: Les cavaliers mascooteurs   Mar 10 Nov 2009 - 10:48

D'accord, Daniel

En fait, j'aurais trouvé intéressant que tu nous racontes les anecdotes de tes tournages et autres spectacles, mais tant pis... Wink

Pour le reste, tu fais comme tu veux...

Bisous aussi, bien sûr ! Smile

_________________
Appelez-moi Katelyne, Kate, Katy, Kat... Vous gênez pas ! :-)

"Apprenez, mon bon monsieur, que tout flatteur vit aux dépens de ceux qui l'écoutent." (Jean de La Fontaine)
Revenir en haut Aller en bas
http://au-pays-de-katelyne.over-blog.com
medievart
Mascooteur débutant
Mascooteur débutant
avatar

Masculin
Age : 64
Localisation : Aquitaine Lot et Garonne
Emploi/loisirs : je pratique l'histoire médiévale, l'équitation, l'attelage, la philo hédoniste, la lecture, la gastronomie et l'amitié
Humeur : Memento vivere
Date d'inscription : 16/04/2009

MessageSujet: Bisous Katy-Chipie,   Jeu 12 Nov 2009 - 1:08

J'ai déjà trop peu de temps pour suivre les deux ou trois fils qui m'intéressent et puis les anecdotes dont tu parles sont trop professionnelles, je viens sur le forum pour me détendre, pas trop pour ressasser mes histoires de boulot, même amusantes.

De plus, assez souvent elles mettent en présence des personnes quelquefois assez connues, sans les noms les histoires n'ont plus la même saveur et je ne me sent pas le droit de raconter ce qui peut être considéré comme faisant partie de l'ordre du privé ou semi privé.

Donc, je m'en tiens à mes petites anecdotes cavalières, qualificatif que pour une fois j'utilise dans son acception équestre uniquement à l'exclusion de son sens trivial.

Cath m'a fait un immense plaisir en postant sur le fil du verbe, quel talent! As-tu lu?

On n'a plus de nouvelles de Cricri??? Comme je m'absente souvent, j'ai peut-être loupé quelque chose??? je vais essayer de remonter des fils pour voir, j'espère que tout va bien pour elle???

Allez, je vais aller poster une ou deux histoires sur le fun délire et à la prochaine,

La bise à toutes et à tous,

Daniel
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mascoo.com/boutiques/12168-M%C3%A9di%C3%A9v%27art.htm
copinechipie
ANIMACTIV
ANIMACTIV
avatar

Féminin
Age : 41
Localisation : Ailleurs...
Emploi/loisirs : Equitation, fabrication de bijoux et éléments de décoration, lecture, musique (liste non exhaustive)
Humeur : Excellente ! :-)
Date d'inscription : 07/02/2008

MessageSujet: Re: Les cavaliers mascooteurs   Jeu 12 Nov 2009 - 10:47

Aucun problème, Daniel.

Cath est bourrée de talent. Surtout en écriture.

Cricri est fort occupée. Elle a repris une activité salariée il y a peu et ça l'occupe beaucoup. Elle reviendra quand elle se sera organisée, mais elle ne nous oublie pas ! Wink

Bonne journée à toi

_________________
Appelez-moi Katelyne, Kate, Katy, Kat... Vous gênez pas ! :-)

"Apprenez, mon bon monsieur, que tout flatteur vit aux dépens de ceux qui l'écoutent." (Jean de La Fontaine)
Revenir en haut Aller en bas
http://au-pays-de-katelyne.over-blog.com
roxane8500
Mascooteur appliqué
Mascooteur appliqué
avatar

Féminin
Age : 50
Localisation : liancourt (60)
Emploi/loisirs : emploi gantière/sellier/loisir équitation et créatif
Humeur : excellente
Date d'inscription : 18/05/2008

MessageSujet: Re: Les cavaliers mascooteurs   Mar 22 Déc 2009 - 22:39

bonsoir Daniel
je viens de voir la première partie de "Cartouche". ça m'a beaucoup plu. J'ai vu qu'il y avait George Branche au générique, est-ce celui de la "mer de sable" ?
Revenir en haut Aller en bas
http://gscuir.monsite.orange.fr/
louis
ANIMACTIV
ANIMACTIV
avatar

Masculin
Age : 76
Localisation : FRANCE
Emploi/loisirs : RETRAITE
Humeur : TOUJOURS BONNE
Date d'inscription : 25/12/2007

MessageSujet: Re: Les cavaliers mascooteurs   Mar 22 Déc 2009 - 22:43

Bonsoir Roxane et Joyeux Noel

_________________


Viens de créer un forum sur toutes les actualitées dont on parle pas ou peu a la télé ou radio

http://forumd-infos.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
roxane8500
Mascooteur appliqué
Mascooteur appliqué
avatar

Féminin
Age : 50
Localisation : liancourt (60)
Emploi/loisirs : emploi gantière/sellier/loisir équitation et créatif
Humeur : excellente
Date d'inscription : 18/05/2008

MessageSujet: Re: Les cavaliers mascooteurs   Mer 23 Déc 2009 - 22:47

joyeux Noël à vous tous!
merci Louis
Revenir en haut Aller en bas
http://gscuir.monsite.orange.fr/
medievart
Mascooteur débutant
Mascooteur débutant
avatar

Masculin
Age : 64
Localisation : Aquitaine Lot et Garonne
Emploi/loisirs : je pratique l'histoire médiévale, l'équitation, l'attelage, la philo hédoniste, la lecture, la gastronomie et l'amitié
Humeur : Memento vivere
Date d'inscription : 16/04/2009

MessageSujet: Re: Les cavaliers mascooteurs   Jeu 24 Déc 2009 - 17:47

Roxane à écrit:
Citation :
bonsoir Daniel
je viens
de voir la première partie de "Cartouche". ça m'a beaucoup plu. J'ai vu
qu'il y avait George Branche au générique, est-ce celui de la "mer de
sable" ?

Et oui c'est lui, d'ailleurs dans le film c'est lui qui a pour surnom "La branche"

Ceci dit, à la re vision format télé ça n'était pas mal du tout, belles images, beaux décors, beaux cadrages, beaux costumes... hein? t'as vu ça un peu!

Mais bon, je reste quand même sur ma faim pour les dialogues, à l'avant première je n'avais pas été assez attentif, trop occupé à chercher les détails; tiens, j'ai vu untel, ah! là c'était moi... ou à regarder ce que donnait telle ou telle action à l'écran par rapport au souvenir que j'en avais sur le tournage.

Si bien que je n'avais pas repéré deux énormes bourdes... Dans le premier épisode un pauvre subjonctif présent suivant un conditionnel... Affligeant, tu connais mon goût pour le style, mais surtout dans cette situation, un dialogue entre L'abbé Dubois et D'Argenson aurait gagné à un peu plus de tenue et de rigueur dans l'écriture...

Mais le pire est dans le second épisode, avec toujours les mêmes et la confusion entre les verbes agonir et agoniser... J'ai bondi dans mon fauteuil... C'est attristant de savoir que malgré la quantité de personnes qui participent à l'élaboration d'un film qui se veut malgré tout une œuvre télévisuelle, même mineure, il ne s'en soit pas trouvé une seule, depuis le tournage aux plateaux bondés jusqu'au montage où tout est décortiqué, pour remarquer cette horreur.

J'ai suivi l'autre jour sur France Culture un débat à propos de la suppression des cours d'histoire pour les premières S, où il était dit que ces malheureux étudiants ne maîtrisaient même pas la français correctement... Et dire qu'il s'agit là ne nos futures élites... Enfin, le Peuple souverain à voté... La culture ne pouvant se traduire en point de croissance immédiat, Foutriquet II notre little big man national...iste peut s'en donner à cœur joie, et mettre à mal le peu qui reste.

Mais revenons-en à nos moutons chevaux, puisque c'est quand même le sujet du présent fil... Déjà que je me suis laissé aller vers le cinéma, si en plus je dérape encore vers le culturel alors où va-t-on ma pauvre dame? Je vous le demande...

Donc galopades, pistolades, re galopades, estocades, re re galopades etc. De très bons souvenirs, à refaire au plus vite. En tout cas si l'occasion s'en présente à nouveaux, je suis partant.

Je ne monte pas beaucoup en ce moment, pas assez de temps libre et la grisaille n'est pas engageante. De plus, Greg est déferré alors pas de route goudronnée ou très peu. Je songe de plus en plus souvent à préparer une petite rando de plusieurs jours tout seul comme au bon vieux temps, quand ça m'aura suffisamment travaillé le cortex cérébral je passerai à l'acte...

En attendant, je promène mon chien (Caton) et je le fais travailler à la voix pour le préparer car je compte bien l'emmener. Il a déjà un excellent comportement avec les chevaux et il est déjà assez obéissant, reste à bien ancrer tout ça dans sa petite tête, car le disque dur ne garde pas encore les ordres en mémoire très longtemps...

Je vous souhaite à tous un excellent réveillon, avec plein de bonnes choses et beaucoup de modération, car le plus dur c'est souvent le lendemain...

Pour ceux qui croient au Papa Noël, qu'ils soient comblés, et pour les autres, que leur lucidité leur apporte joies quotidiennes, santé inaltérable, amours délicieuses et bonheurs éternel.

La bise à toutes et à tous,
Daniel
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mascoo.com/boutiques/12168-M%C3%A9di%C3%A9v%27art.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les cavaliers mascooteurs   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les cavaliers mascooteurs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Mascooteurs :: La cuisine, le jardin, la maison, les animaux-
Sauter vers: